Pictogramme


PROJETS EN COURS :


En 2012/2013, nous soutiendrons un quatrième village, celui d'Atratsa situé à 35 Km de Kpalimé (un descriptif complet de ce village se trouve dans notre rubrique Journal d'Info. / N°20 du 1er juin 2011 - page verso). Actuellement, dans ce hameau vivent 1000 personnes dont 446 enfants (- 20 ans), seuls 130 élèves sont scolarisés dans une « case-école » de fortune où les cours sont interrompus par les pluies et qu'il faut reconstruire tous les ans.

La future école comprendra deux classes, une "coursive" autour du bâtiment pour protéger les salles des pluies battantes, un bureau pour abriter le matériel et tout le mobilier nécessaire. A ceci s'ajoutent des latrines et une citerne de récupération des eaux de pluies de la toiture.


Le poulailler assurera l'autonomie financière de la structure scolaire permettant l'achat de fournitures et la rémunération des enseignants.


 Case-Ecole 

Nous essayons de rester dans une logique de développement, c'est-à-dire d'accompagnement des villageois, de telle sorte que leur élevage réussisse et permette de dégager des revenus. Ces bénéfices doivent prendre en charge le fonctionnement de l'école : salaires des enseignants, livres, fournitures... sans aide extérieure à long terme. Nous ne souhaitons pas rentrer dans un système d'assistanat. C'est un Comité de parents d'élèves, supervisé par notre formidable Association partenaire locale GADIS, qui se chargera de gérer le poulailler et la future école. "SOS pour l'Afrique" a déjà fait l'expérience de ce type de projet jumelé école/élevage pour trois autres villages et les récents résultats sont très encourageants.

Le développement durable passe par l'éducation. Les compétences et les connaissances acquisent permettent d'accéder à un avenir meilleur, c'est indéniable.

Bancs-pupitres